Suite 4 : Didier Chenu


La suite N°4 évoque un dortoir de campagne à la fin du 18ème siècle : dans un décor ocre, elle propose deux grand lits à baldaquin, en bois et métal.

Traversante, dans l’aile du château, elle offre une vue remarquable, d’un coté sur le village et de l’autre sur le parc.
La chaleur du décor est renforcée par un « pied de nez » du peintre français Didier Chenu.





L'artiste

Chenu aime la vie. Son art est fait de tendresse subversive et de pudeur extravertie. Il aime à cacher la technique sous des effets de fausse désinvolture. Ses tableaux ressemblent à des ardoises insolentes,des pieds de nez, des fatrasies, des bout rimés, ils ont la beauté de certains aphorismes soixante-huitards, car ils expriment en même temps une part d'enfance et l'idée d'une révolution sans projet.
Chenu met en scène des rêves éveillés et cela résonne en nous comme un Koan. De fait, les"poèmes peints"de Chenu ne s'expliquent pas il sont, avec l'évidence des idées simples qui ne pensent pas.

(Extrait de la biographie de Jacques Meunier sur artdif.com)



Tarifs :
1 personne : 80 euros
2 personnes : 90 euros
3 personnes : 95 euros
4 personnes : 105 euros

Prix nets, petit déjeuner compris (+ TVA 5,5%)
Réserver